Jovenel Moïse En hommage à Dorval

En hommage à Monferrier Dorval assassiné ce 28 août, Jovenel Moïse décrète trois journées de deuil national.

Après avoir étudié ses sympathies à la famille du professeur Monferrier Dorval,
aux membres du barreau des avocats de Port-au-Prince en particulier,
le président Jovenel Moïse a décrété ce samedi 29 août trois journées de deuil national
en hommage à ce digne fils de la patrie lâchement assassiné par des malfrats non encore identifié.

En hommage à Dorval

Le drapeau sera en berne, au cours de ces trois journées de deuil,
décrétées pour saluer le départ prématuré du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince ,
membre actif du conseil de la Fédération des Barreaux d’Haïti , lâchement assassiné
dans la cour de sa résidence privée à Pèlerin 5 par des malfrats non encore identifiés.

«En hommage au bâtonnier Monferrier Dorval lâchement assassiné,
trois journées de deuil national sont décrétées à partir du lundi 31 août.
Le drapeau national sera mis en berne et les stations de radio joueront des musiques de circonstance »,
allumé dans un tweet du président.

Alors, le meurtre clairement prémédité du docteur en droit public et constitutionnaliste de grande conviction,
a relancé le débat sur la recrudescence des actes d’insécurité dans le pays ces derniers jours.
Des barreaux étrangers, les nations unies et le pays ont déclaré leur regret
pour cette perte inestimable.

En moins de 72 heures, plus de 5 personnes sont tuées dans la capitale haïtienne.
Le cas de moi Dorval, l’une des figures du droit en Haïti, ne peut que susciter
une peur bleue chez même le commun des mortels.

Car, l’inquiétude et l’angoisse des gens ont augmenté au cours de ces dernières 48 heures,
l’exécutif pense qu’il est nécessaire de rassurer la population.

«En présence des membres du GVT j’ai annoncé, lors d’un point de presse,
un train de mesures visant à mettre, sans tarder, les bandits hors d’état de nuire.
La société ne doit pas être prise en charge par des délinquants qui ne jurent que par leurs actes ignobles.
C’est fini! », Lit-on dans un tweet du président Jovenel Moïse peu après une conférence de presse
donnée au palais ce samedi.

Zafehaitien.com

Lien source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *